Association des Anciens de BP
Comité de Lavéra

French
Retraites AGIRC - ARRCO
MENU
Nos retraites (cas général des salariés BP) ont pour origine 4 sources : 
 
  1. La retraite dite de "base" de la Sécurité Sociale ( la CNAV)
  2. La complémentaire non-cadres ARRCO (les anciennes structures UNIRS, CRECO, RESURCA)
  3.  La complémentaire cadres AGIRC dont la CARICA
  4. La supplémentaire la CRBP dite "retraite chapeau" devenue suite à la loi Fillon de 2003, IGRS BP
 Note 1
D'une manière générale, les retraites SS et complémentaires sont obligatoires, alors que les supplémentaires sont à l'initiative des entreprises avec des cotisations tout ou partie payées par les dites entreprises.
Pour BP, le personnel ne versait aucune cotisation à la CRBP.

 Note 2
 Depuis le  1/1/2019 fusion des caisses ARRCO et AGIRC..

 Pour en savoir plus: cf sites : AGIRC & ARRCO et la calculatrice de simulation (ouvrir un compte pour y accéder)
Voir aussi notre page de données-clé pour les historiques des valeurs des points de ces caisses et les valeurs d'achat. 
 
Historique de gestion :
Taitbout gérait nos retraites. Puis ce fut Novallis-Taibout et maintenant c'est le groupe Humanis (devenu MMH)
 
 Les liens ci-dessous dirigent vers des pages de "Service Public" ou d' ARRCO-AGIRC , pages mises à jour selon l'actualité.
                            
         -   demande de retraite  cette page conduit vers tous les cas de figures dont mais pas uniquement :
                  -   demande de retraite progressive
                  -   pension de réversion 

Pour la réversion du régime général de la CNAV voir cf le site Service Public "réversion"

Réformes:
 
 2015 : signature, sous la pression du patronat avec l'appui tacite du gouvernement et de quelques centrales syndicales, d'un accord sensé saugarder nos caisses de retraite. 
 Accord bien analysé par la CFR (Confédération Française des Retraités) montrant que ce sont les retraités puis les salariés qui en subissent les conséquences. Le patronat voit ses cotisations augmentées mais parallèlement celles acquittées pour les accidents du travail diminuent. Globalement ce sera pour lui une opération blanche. On comprend mieux alors les réticences de certains syndicats non signataires (CGT et FO). 
 
Note sur l'allongement de la vie  : explications 
 Pour la santé ou les retraites ... gouvernements, patronats, médias qui suivent le mouvement de la pensée unique, ... sortent l'argument de l'allongement de la vie. Sauf que, les dernières études montrent que dans le meilleur des cas l'espérance de vie restera stable et qu'en fait depuis quelques récentes années on constate une (faible) baisse de cette espérance de vie. Or c'est cette dernière qui est prise comme justificatif pour le recul de l'âge de la retraite et le gel des prestations afin de "sauver nos caisses". La situation sanitaire 2020 avec le Covid  19 plus que défavorable pour les personnes âgées démontre à l'évidence le contraire de cette pensée unique.

 De ce fait, avec ou sans accord, de par la courbe des âges, les effectifs retraités de la génération du baby-boom vont diminuer drastiquement d'ici une quinzaine d'années; or ce phénomène paraît être ignoré de ceux qui nous gouvernent avec l'appui de leurs "experts" faisant de savants calculs à des fins plutôt politiques... et ce sans compter les impondérables comme les canicules et autres pandémies.

2017 Ce n'est qu'en 2019 quasiment en confidentiel, que nous avons appris par la FNAR et quelques lignes dans le Monde qu' Action Logement (l'ancien organisme de prêt appelé 1% patronal d'aide à la construction) transfèrait des appartements à l’Agirc / Arrco, dont la location doit permettre le financement des retraites des cadres et des salariés du privé. 
 Très peu d'information des gouvernements et des médias ni d'ailleurs des caisses de retraites...de ce fait le "trou" est très minoré mais motus !

 2019 : Fusion des caisses ARRCO et AGIRC
            Depuis 2013, ces retraites sont quasiment gelées. La fusion des caisses entraine une seule valeur du point de retraite. Cette valeur n'est plus réactualisée au  1/4 mais au 1/11, donc avec un retard . Au 1/11/2019 la valeur est de 1.2714 € soit une augmentation de 1% 

 2020 On nous annonce un nouveau gel des complémentaires pour un an et une non-revalorisation de la valeur du point, prétextant une économie  en récession du fait du Covid 19.. mais on oublie que le même Covid 19 contribue à diminuer sensiblement l'effectif des retraités. 


Date de mise à jour du document :